CREDIT-ECO

Economique, ecologique
              credit et rachat de credit...


Est-il encore temps de faire un rachat de crédit immobilier ?

Actualités, infos..

credit ecolo
1- Actualités sur la finances, le credit, rachat de credit et l'economie en generale

Liste des actualités

Diffuser une actualité

- Est-il encore temps de faire un rachat de crédit immobilier ?


11/01/14

L’année 2013 a vu un véritable engouement des particuliers pour la souscription d’un rachat de crédit immobilier ou pour la renégociation de l’emprunt immobilier. Nombre de courtiers de banque ont vu leur clientèle se renseigner à ce sujet puis procéder effectivement à l’opération. Cette situation s’explique par la baisse remarquable du taux de crédit immobilier depuis 2012. Fin novembre 2013, on notait encore un taux de crédit immobilier aux environs de 3,08% en moyenne.

La réalisation du rachat de crédit immobilier



Le rachat de crédit immobilier concerne un emprunt pour l’habitat, et pour lequel le souscripteur souhaite se voir appliquer d’autres conditions que celles souscrites au départ. Souvent, c’est le faible niveau du taux de crédit immobilier sur le marché qui motive ce projet. Le rachat de crédit immobilier a pour effet majeur de faire baisser considérablement la mensualité de l’emprunteur. Cette opération financière a pour particularité de faire passer le client d’une banque à l’autre, et celui-ci a recours à un courtier pour le rachat d'un crédit immobilier. De meilleures conditions de remboursement d’emprunt, et des économies sur le coût global, ce sont ainsi les principales motivations du rachat de crédit immobilier.

Le coût du rachat de crédit immobilier

Il faut savoir que le rachat de crédit immobilier a un coût, effectivement. Le remboursement anticipé d’un emprunt est source d’indemnités à payer à la banque avec laquelle l’emprunt immobilier a été souscrit. Ces indemnités sont équivalentes à 6 mois d’intérêts, sans dépasser la limite de 3% du capital restant dû. Par ailleurs, il faut aussi payer des frais tels que les frais de dossiers auprès de la banque (150 à 1 000 euros) ou du courtier (1% du capital). S’y ajoutent les frais de garantie, l’hypothèque, etc.

L’opération sera rentable si ces frais sont couverts par les économies que l’emprunteur espère obtenir à travers son rachat de crédit. Si ce n’est pas le cas, il est préférable, même si le taux de crédit immobilier est alléchant, de s’adresser à son banquier et de tenter plutôt la renégociation de crédit immobilier avec lui.
credit immobilier, renégociation, finances